Déclaration de Darlington - Sydney Australie

Intersexes Australiens et New Zélandais ont appelé à l'action. Il est temps de prendre note ! Article traduit et résumé par l’Iwich – Source de l’article Simond Copland du Guardian – Printemps 2017
Dans le texte la mention "ndt" précédée ou suivie d'une référence en italique signifie "note de la traduction".

Au début de mars, plus de 20 défenseurs intersexes d'Australie et de Nouvelle-Zélande - Aotearoa - se sont réunis en retraite ‘’révolutionnaire’’ à Darlington Sydney. Le rassemblement, le premier de son genre, a abouti sur une déclaration incluant des objectifs politiques pour les personnes intersexes des deux pays, et ce à l’attention des allié.e.s mais également du public.

La ‘’déclaration de Darlington ’’ - ainsi nommée par les auteurs - présente des exigences politiques dans une étendue de domaines clés, comprenant entre autres la législation sur la santé, la classification sexuelle, le mariage et la lutte contre la discrimination.

L’accent est surtout mis sur les pratiques récurrentes des interventions de ‘’normalisations’’ auxquelles sont confrontées les personnes intersexes. Sans aucune ambiguïté La déclaration contient une demande pour l'interdiction immédiate des actes médicaux d’assignation, traitements médicaux et interventions chirurgicales, qui modifient les caractéristiques sexuelles des nourrissons et des enfants sans consentement personnel’’. Cette demande s’inspire d’un cas récent celui de ‘’Carla’’ en Australie dans laquelle le tribunal aux affaires familiales d'Australie a déclaré que les parents pouvaient autoriser la stérilisation de leur enfant de 5 ans, et ce à l’encontre même des preuves médicales qui ne soutiennent pas la décision.

L'autre élément clé de la déclaration concerne la poursuite de la pratique de la classification officielle du genre et du sexe, laquelle serait selon les acteurs l’apanage de la violence structurelle – sociétaire ? ndt. A ce titre et contrairement à beaucoup de politiques actuelles, la déclaration de Darlington affirme que ‘’les tentatives de classer les personnes intersexes en tant que troisième sexe et / ou genre ne respectent pas notre diversité ou notre droit à l'autodétermination’’.

A contrario la déclaration propose une gamme de mesures potentiellement radicales, avec comme objectif final la disparition de la mention du sexe et du genre sur les certificats de naissance et autres documents d'identités. Bien que les classifications actuelles existent, il est affirmé que les mentions du sexe – chez les intersexes ndt- doivent être considérées comme provisoires, avec la possibilité pour les intéressé.es à pouvoir modifier leur classification par une procédure administrative simplifiée.

Au-delà de ces deux axes principaux, la déclaration de Darlington traite également d'un certain nombre questions clés, comme la protection législative contre la discrimination et les pratiques nuisibles aux seuls buts de caractérisation sexuelle, la fin des discriminations d’ordres génétiques comme par exemple une prime d'assurance-vie plus élevée, mais aussi le droit pour que toutes les personnes s’unissant de pouvoir former une famille indépendamment des caractéristiques de sexe …

La déclaration de Darlington présente la première plate-forme politique globale pour les personnes intersexes en Australie et Nouvelle-Zélande, produisant ainsi un document essentiel pour une communauté dont les discriminations et les oppressions permanentes commencent enfin à recevoir un écho et une reconnaissance à l’échelle mondiale…

Pour le certains d'entre nous, la question est de savoir si nous allons suivre Darlington. Bien que les personnes intersexes soient entrées depuis longtemps dans les mouvances LGBTIQ, les discussions sur les questions spécifiques sont demeurées largement inexistantes, ainsi nous pouvons citer les jeunes enfants intersexes qui continuent de subir des interventions médicales intrusives et inutiles. Autre exemple … les débats sur les classifications sexuelles et sexistes ont souvent ignoré les voix et avis des personnes intersexes, en particulier en ce qui concerne les défis législatifs qui prévoient des classifications du troisième sexe sur les certificats de naissance et autres documents officiels.

Cette réalité a été dénoncée dans la déclaration de Darlington :

"La question intersexe est distincte des autres combats. Nous appelons nos soutiens à reconnaître activement notre caractère distinctif et la diversité de notre communauté, à épauler nos revendications en matière de droits de l'homme et à respecter le mouvement intersexe des droits de l'homme, sans instrumentalisation ou à fins étrangères à notre cause. '' Nous ne voulons rien de ce qui nous concerne sans nous !’’

C'est le défi auquel nous devons maintenant faire face au reste de la communauté mondiale. La déclaration de Darlington n'est pas seulement une plate-forme politique, mais aussi un appel au sérieux dans nos luttes mondiales … Eviter également les dissensions entre intersexes.

La déclaration de Darlington nous donne un aperçu précis de ce qui doit être fait. C'est à nous une communauté à le prendre au sérieux.

Fin de traduction.

Merci à nos ami.e.s Australiens et New Zélandais pour leur zèle et leur combat exemplaire.

L’Iwich

-----------------------------------------

Iwich - Notre analyse

Nous souscrivons entièrement à tous les principes directeurs de la déclaration de Darlington à laquelle nous joignons notre atelier.

Le collectif de l'Iwich.