Biosocial



Qualité de vie et quotidien ...


Etre intersexe n’est pas une maladie mais un état naturel !
 

Dans le domaine du vivant les états intersexes sont largement répandus. La majorité des espèces végétales sont dioïques chaque individu possédant les deux organes sexuels, femelle et mâle fonctionnels, de même un certain nombre d’espèces animales sont naturellement intersexes y compris chez certains animaux supérieurs (poissons, oiseaux, mammifères).

Chez l’être humain les formes intersexes représentent souvent des états biogénétiques diversifiés et ce chez une même personne. En extrapolant, on peut considérer que les intersexes sont des êtres vivants élaborés. Sur le plan des facultés cognitives, il est noté chez la plupart des intersexes d’excellentes performances. Au niveau des comportementaux, les intersexes sont le plus souvent des individus doux et d’un abord agréable. Il peut toutefois advenir que certains intersexes finissent par développer des troubles du comportement, mais l’analyse de ces cas révèle que plus de 97 % de ces troubles ne sont pas le fait des capacités de ces personnes, mais plutôt de la pression psychologique environnementale subie. L’origine de cette pression relationnelle peut se situer aux niveaux des milieux familiaux, médicaux voir amicaux.

Hélas il arrive encore que des attitudes sorties d’un autre âge peuvent encore persister à l’égard des intersexes, toutefois la circulation de l’information ainsi que l’augmentation des acquis culturels et éducatifs font que nos états et combats sont de mieux en mieux compris tant par les intersexes eux-mêmes que par les personnes ‘’tout le monde’’.


Qualité de la vie sociale chez l’intersexe ?

Peut-on se poser cette question ? La réponse est oui ! Au sein de l’atelier nous nous la posons fréquemment et nous réfléchissons à ce que peut être le quotidien de l’intersexe au travers de son vécu personnel.

En termes de problématique la principale récurrence qui revient fréquemment se situe chez les personnes qui ont été assigné.e.s dès la naissance ou durant l’enfance sans tenir compte de leur évolution et épanouissement personnels futurs et encore moins et pour cause de leur avis. L’assignation d’autorité encore largement répandue consiste en un protocole comportant un aspect chirurgical, administratif et socio-environnemental. En réponse à ces assignations la plupart des intersexes se positionnent justement en tant que ‘’victimes’’ non bénéficiaires d’un acte médical réparateur, mais au contraire comme victimes d’un acte, qui, chez elles et eux relève d’une mutilation. Dans presque tous les cas cette sensation d’avoir été mutilé.e se double d’une souffrance morale durable dans le temps, la superposition de ces deux ressentis handicapera fréquemment la qualité de vie de l’intersexe en se surajoutant aux aléas et existants communs à tous les humains.

Á contrario de ce qui précède, et si l’on fait abstraction de la pression environnementale, les intersexes chez qui pour des raisons ‘’x’’ ou ‘’y‘’ il a été laissé le choix de vivre dès la naissance non assigné.e.s avec la possibilité de décider d’elles et eux-mêmes d’une éventuelle assignation, ne montrent pas dans presque tous les cas de trouble lié directement à leur état intersexe.

Il est très important que tous les acteurs médicaux, sociaux, familiaux et environnementaux de l’intersexe, ainsi que la personne concernée, comprennent bien ce qui est expliqué ici.

La qualité de vie future de l’intersexe doit être un axe de réflexion qui prime sur toutes les autres considérations !

Parents vous comptiez avoir un une fille ou un garçon et bien considérez votre enfant intersexe comme une autre finalité que le vivant vous offre avec grâce et à partir de cet instant élevez le comme tel.le et non comme le veulent vos propres désirs, croyez-le votre enfant vous en sera plus tard largement reconnaissant ! (1)


Le travail de l’atelier sur le thème de la qualité de vie

L’atelier propose aux intersexes, parents, allié.e.s et à toute personne qui le désire, d’effectuer un travail de fond et collaboratif sur les aspects sociaux connexes en étant riches de propositions et d'initiatives. Nous visons à ce qu’un tel travail débouche sur des propositions riches et constructives à l’adresse des acteurs sociaux et juridiques. Cela passe par la mise en place d’une plateforme Internet de communication, ainsi que des journées de rencontres sur le terrain.

Si vous désirez participer à l’atelier, la rubrique contact est à votre disposition, nous vous répondrons rapidement.

Merci à toutes et à tous et tout.e.s !

Le collectif de l'Iwich.


Renvois

(1) Voir les rubriques ‘’ Intersexe c’est quoi ? ‘’ dans le paragraphe ‘’Psychologie de l’intersexué et droits humains’’.